Selon une étude publiée en juillet 2010*, les professeurs consacrent en France en moyenne 44 % de leur temps aux filles, contre 56 % aux garçons : "un détail à l’échelle de l'heure de classe, une différence considérable ramenée au temps passé en cours durant une scolarité."

"Non seulement les enseignants interrogent plus souvent les garçons, mais ils passent aussi plus de temps à réagir à leurs interventions", souligne Marie Duru-Bellat. "À travers ces contacts, les garçons reçoivent un enseignement plus personnalisé, alors que les filles sont davantage perçues et traitées comme un groupe."

Lire l'article

Source : La Croix, 04/08/10

* Revue de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE)