"Comment gérer la relation médecin-patient, parfois fort complexe, malgré la barrière de la langue ? Et quelle place faut-il laisser à l’interprète, professionnel ou non, dans le cadre du soin ?"

Des solutions existent.

Lire l'article

Source : La Croix, 13/09/10