Au Québec, les services de garde qui font l'enseignement de la religion aux tout-petits devront se conformer d'ici juin 2011 à une nouvelle directive bannissant l'"apprentissage religieux", soit le "fait qu'un enfant soit soumis de façon répétée à des activités visant à lui inculquer la croyance, le dogme ou la pratique d'une religion spécifique", sous peine de se voir retirer leur subvention.

Une centaine de ces garderies de différentes confessions seraient visées par cette directive. Ne seront pas interdites en revanche "les manifestations culturelles liées à une fête religieuse, les régimes alimentaires fondés sur des préceptes religieux ou la participation à une activité inspirée par une coutume".

Lire l'article

Source : Le Devoir, 18/12/10