Pierre Rosanvallon, professeur au Collège de France, est interrogé dans cette émission sur quelques-unes des problématiques qu'il aborde dans son dernier ouvrage La Société des égaux. Il revient notamment sur le mécanisme de l'égalité des chances, producteur selon lui d'inégalités, et la démocratie comme forme de société. 

Karl Popper pensait que l'on pouvait être individualiste et altruiste. Pierre Rosanvallon parle de réciprocité : "Une société ne peut pas fonctionner à l'égoïsme, à l'individualisme radical. Mais elle ne peut pas fonctionner non plus sur l'idéalisation de l'altruisme. Le principe social le plus solide est, pour cela, celui de la réciprocité. Or, aujourd'hui, le défaut de réciprocité est immense dans nos sociétés."

Dans un entretien que le site Mediapart vient de publier (accès payant), il donne quelques exemples. "Michel Houellebecq peut expliquer que la France n'est, pour lui, qu'un hôtel… Si on ne fait plus société ensemble, alors on ne paye plus d'impôts, ou on ne paye qu'en fonction du service rendu."

"Le problème décisif, explique-t-il, est aujourd’hui de savoir quels sont les moments, les lieux et les activités qui ont un véritable sens public." À chacun, à chaque collectivité, de se poser la question.

Écouter l'émission

Source : France culture, 17/09/11

(P. Rosanvallon dirige la collection "La République des idées" au Seuil)