"Une université du sud-est de la Turquie, située dans une zone peuplée en majorité de Kurdes, a ouvert lundi une licence de langue et littérature kurdes. Il s’agit là d’une première.

Le gouvernement a octroyé, ces dernières années, d’importants droits aux quinze millions de Kurdes de Turquie, dans l’espoir de mettre fin à une rébellion armée, et pour augmenter les chances du pays d’intégrer l’Union européenne (UE)."

Ce conflit a fait des dizaines de milliers de morts depuis 1984.

Lire l'article

Source : La Tribune de Genève, 17/10/11